Aziz Motazedi est l'auteur de romans, nouvelles, récits, et scenarios. Né à Téhéran (Iran), il vit au Canada depuis 1995.

La Mort du Récit

Quelques mots de l'auteur sur son Roman

Edité par: Caroline Masse

Deux Contes (Do Daastan), 1987, Parsi Publisher, Téhéran

1 - Le Coucher du soleil à l'Est (Ghoroub-e Sharghi)

2 - Valet de Cour (Sarbaz-E Del)






Pourquoi nos parents étaient plus modernes que nous?

Cette question m'a motivé à écrire deux contes dans les années suivant la révolution iranienne.

Les événements ont eu lieu entre les dernières décennies du dix-neuvième siècle et la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Pourquoi avoir choisi cette période?


Ce fut un moment de grand conflit entre la tradition et la modernité qui, pendant la guerre froide, semble se transformer en un défi aux valeurs de la culture orientale. Les religieux et les intellectuels expriment leur engagement politique et leur point de vue par des slogans comme le "Retour aux racines". Bientôt , les attitudes anti-impérialistes et antimarxistes, deviennent dominantes, aboutissant à la révolution de 1979.

Pour traiter des origines de ce bouleversement, je me suis concentré sur la première moitié du XXe siècle. J'ai lu une centaine de livres, de vieux journaux, des témoignages historiques, des mémoires politiques, ainsi que les récits de voyage de nombreux visiteurs étrangers.


Les Origines

Pourtant, je ne dirais pas que les deux contes sont uniquement historiques. Permettez-moi de vous expliquer ce que mes lectures m'ont appris.

Deux révolutions au 20ème siècle ont marqué profondément l'Iran.

La première, en 1906, permet l'avènement d'une monarchie constitutionnelle qui remplace alors une dictature séculaire, avec pour conséquence que l'Iran devient le premier pays du Moyen-Orient à adopter la vie sociale, les valeurs et les libertés politiques communes à l'Occident.

La seconde révolution, en 1979, nous écarte du système constitutionnelle en faveur d'une République islamique.

Si la seconde révolution semblait compenser certaines défaillances de la révolution constitutionnelle de 1906 apparue entre les deux guerres mondiales et l'impact négatif de la guerre froide sur la politique intérieure de l'Iran, par contre la nouvelle révolution a mené à une constitution théocratique qui a privé l'Iran des réalisations de sa précédente Révolution constitutionnelle. Conséquence: l'Iran a régressé, laissant la nation sous l'autorité d'un régime idéologique.



Histoires

Hessam et Iraj, les protagonistes de ces deux contes, appartiennent à la classe sociale qui a conduit la révolution constitutionnelle de 1906 en Iran. Ce sont des intellectuels qui ont rêvé d'un renouvellement moderne et riche de la culture historique et de la grande civilisation que fut la Perse des origines. Ils ont cherché à suivre le chemin d'une modernité similaire à celle de l'Europe après la Renaissance et la révolution industrielle. Avec cet objectif ambitieux, la révolution constitutionnelle de 1906 a surmonté et vaincu les groupes d'opposition et les religieux fondamentaux.

Quand j'ai commencé à écrire ces histoires, j'ai été témoin de la montée des fondamentaux dans mon pays qui, littéralement, renaissaient de leurs cendres. Néanmoins, j'ai laissé la fin de l'histoire ouverte, car il me semblait que l'effort de la société iranienne pour reconquérir sa liberté avait encore de belles chances de réussite.



1 - La Chaise Vide (e Sandali Khali)

2 - Le Chanteur d'Opéra (Khanandeye Opera)



La Chaise Vide (deux récits), 1994,

Nokteh Publisher, Téhéran


Ces deux histoires ont poursuivi le débat entre la tradition et la modernité, avec des caractères similaires à  ceux de Deux Contes (Do Daastan), mais dans le temps présent.

Nasrin et Parviz, les personnages principaux dans La Chaise Vide et Le Chanteur d'Opera, sont les descendantsde Hessam et Iraj de Deux Contes (Do Daastan). Ils appartiennent à la classe moyenne de la seconde moitié du XXIème siècle, lorsque le vieux débat entre la tradition et la modernité s'est progressivement tourné vers la lutte entre les valeurs culturelles de l'Est contre l'Ouest.
 
Histoires

La Chaise Vide
 
Nassrin, la protagoniste de La Chaise Vide, vit à Paris. Elle est divorcée de son mari français qu'elle avait épousé avant 1979, quand elle était étudiante à la Sorbonne. Nassrin a un fils écolier et est prise dans une relation instable avec un artiste tchèque. La révolution islamique a créé une vague d'immigration  de toutes les classes sociales parmi les Iraniens. Le parcours de Nassrin témoigne de la lutte de ces expatriés iraniens, artistes et intellectuels, à la recherche de leur identité.


Le Chanteur d'Opéra

Un chanteur d'opéra iranien? Oui, il y avait un! Ceci est une autre histoire qui témoigne de  la crise au sein d'un régime qui tend à imposer une identité collective à toute une société en niant les individualités.  Parviz est un chanteur d'opéra de grand talent. Dans sa carrière, il a souvent chanté à  l'Opéra de Téhéran. Après la révolution islamique, il était difficile de croire que quelqu'un comme Parviz ait jamais  pu  exister. L'opéra a été interdit et Parviz est maintenant sans emploi. Sa voix puissante lui vaut une invitation à participer à une célébration musicale de la  « Bataille contre la décadence de la culture occidentale». N'étant pas convaincu que la culture occidentale soit  l'ennemi; Parviz décide de quitter le pays.
 

Cette histoire avec des personnages différents, mais des thèmes similaires à ceux de Deux Contes et La Chaise Vide complète une sorte de roman, une composition en quatre mouvements.






L’été Blanc 


1999, Siyamack Book, Tehran

Scheherazade

2002, Afra- Pegah Publisher, Toronto